Réglages sur appareil photo
Débuter en photographie

Comment réussir ses photos sans utiliser le mode AUTO ?

Comment réussir ses réglages d’exposition sans utiliser le mode AUTO de son appareil ?

Si vous n’avez pas encore consulter mon article qui introduit les trois notions qui composent l’exposition, je vous invite à commencer par là.

Qu’est que que le mode auto sur un l’appareil photo?

Le mode auto, c’est un capteur d’exposition, un calculateur d’exposition… et aucune maitrise du rendu final.
Il est donc rarement utilisé par les photographes, amateurs, experts et professionnels.
Il est cependant pratique quand il y a qu’une fraction de seconde pour réagir et prendre une photo à la volée.
Mieux vaut une photo même moyenne que pas de photo du tout.
Et avec les progrès notamment sur les caméras des smartphones, les constructeurs continuent d’améliorer les performances de captation de leurs appareils, même pour le mode auto.

Pourquoi il faut sortir du réglage tout auto ?

Tout laisser en automatique, c’est laisser faire l’appareil, en plus de rendu aléatoire, c’est se priver de possibilités de création artistique. J’en touche un mot sur les notions à saisir pour commencer à composer en photographie dans l’article en lien.

C’est aussi se priver de la phase d’expérimentation. Pour progresser, il y a urgence à manipuler, tester. Il faudrait presque que l’appareil devienne le prolongement de son corps. Que les principaux réglages puissent être trouvés dans l’obscurité totale.

Réglages sur appareil photo

Quels sont les principaux réglages à maitriser ?

Balance des blancs et la teinte:

Le blanc n’a pas la même teinte selon la source d’éclairage. Celui qui utilise sont appareil en mode « .JPG » uniquement devra être vigilant à son réglage de balance des blancs car si la photo est teintée il sera très dur de revenir dessus et apporter des correctifs a postériori.
Celui qui utilise son appareil en mode « .RAW » ou « .RAW + JPG » aura accès au fichier source tel que capté par l’appareil et pourra modifier a postériori la balance des blancs, donc la teinte dans un logiciel d’édition de photo RAW.
Le RAW désignant le format source.

Plage dynamique et le ton :

Le réglage d’exposition équilibré peut aboutir à une juste représentation des tons.
Avec un réglage d’exposition trop sombre, toute l’image sera trop sombre. Les éléments sombres paraitront noir. Les éléments clairs paraitront aussi plus sombres que ce qu’ils devraient être. Mieux vaut une image un peu trop sombre car il sera possible de l’éclaircir en post production, surtout avec une prise de vue enregistrée au format .RAW.
Avec un réglage trop clair, certaines zones pourront être assombries notamment les contrastes, mais il ne sera pas possible d’assombrir les zones qui contiennent aucune information de ton. En gros les taches blanches resteront blanches, même avec du format .RAW.

Mode d’exposition

Après avoir présenté les trois paramètres d’exposition que sont la sensibilité, la vitesse et l’ouverture, il est temps de présenter les modes proposés par les appareils photos à savoir :

Priorité vitesse

En mode priorité vitesse (S, Ts, V), le photographe prend la main sur le temps d’exposition. L’ouverture et la sensibilité sont calculées automatiquement par l’APN pour fournir les valeurs permettant de réussir l’exposition.
Prendre la main sur la vitesse est pertinent pour maitriser le mouvement. Vous pourrez comprendre plus en détail ce point dans mon article comment éviter le flou en photographie.

Priorité sensibilité

En mode priorité sensibilité (ISO), le photographe prend la main sur la sensibilité. Pour éviter le bruit, surtout si d’origine le capteur ne fait pas parti des meilleurs en terme de montée en sensibilité, il est recommandé de rester sur des valeurs basses autour de 400 ISO à 800 ISO. Certains appareils comme c’est souvent le cas chez Sony permette de définir une plage de réglage ISO à ne pas dépasser et leur montée en ISO est généralement un peu meilleure que chez le reste de la concurrence. Comprendre, un peu plus cher, mais un peu meilleur. Et c’est pas un hasard car Sony fournit les capteurs d’une large part du la concurrence.

Priorité ouverture

En mode priorité à l’ouverture (A pour aperture, O), le photographe prend la main sur le diamètre d’ouverture du diaphragme, donc de la quantité de lumière entrante mais aussi de la profondeur de champ. Retenir grande ouverture du diaphragme + proximité du sujet = flou d’arrière plan. Ce mode est donc particulièrement utile pour réussir en photo de portrait.

Manuel

En mode manuel, le photographe à la main sur les trois paramètres du triangle d’exposition.
C’est clairement le mode que je recommande à quiconque ayant un peu de temps pour prendre en main son appareil photo. C’est un peu plus complexe quand on débute, mais tellement plus clair une fois la barrière des notions de base comprise. Et puis il n’y a que trois réglages. Certes, chacun a une incidence sur le rendu, mais il est possible de tâtonner jusqu’à trouver le résultat attendu. Le tout est d’avoir une bonne conscience des possibilités. C’est pourquoi si l’apprentissage de la photographie vous intéresse je vous renvoie vers ma formation Photoboost.

Vitesse personnalisée

Trop longtemps je suis passé à côté du mode vitesse personnalisée sur mon appareil. Je l’avais imaginé et espéré pour la photo nocturne, et il était là à portée de doigt. Concrètement, c’est la révélation pour la photo de feu d’artifice et la photo d’éclair. Comme quoi, pour expérimenter, tout ne se fait pas en cherchant des tutos, il faut aussi se montrer curieux et sortir de ses habitudes de réglages.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *